Revue de la presse saoudienne du 29 mai 2020

الجمعة 1441/10/6 هـ الموافق 2020/05/29 م واس
  • Share on Google+

Riyad, 29 mai 2020 (SPA)- Les différents organes de la presse saoudienne ont traité, dans leur majorité, de thèmes portant notamment, sur le retour progressif mais sûr au cours normal de la vie, la poursuite de l'engagement à respecter les dispositions préventives et les projets de développement soumis aux risques économiques.
Le journal /Alriyadh/ met en exergue, dans son éditorial, je début du retour à un cours normal de la vie dans les différentes villes saoudiennes, sachant que ledit retour reste partiel en attendant une plus grande généralisation progressive comme il est stipulé par les décisions des autorités officielle. Mais, d'ores et déjà, le commun des citoyens s'interroge sur les implications de cette reprise.
Pour y répondre, les différents départements gouvernementaux ont mis au point un plan méticuleux basé sur des dispositions préventives et pratiques pour que le rythme de vie soir le plus normal possible tout en réclamant aux gens une prise de conscience accrue de l'importance de leur rôle et de leur comportement dans la réussite de ce retour à la normale tout en évitant les risques d'une rechute .
Pour leur part, /Al Youm/ et /Al Bilad/ abondent dans le même sens et estiment que les mesures préventives restent de rigueur afin de faire réussir et renforcer le retour progressif à la normale avec un respect, même pour les petits détails, strict par les citoyens des exigences de la distanciation, des règles d'hygiène et de propreté, ce qui confirme l'obligation pour tous de respecter les consignes et d'avoir un nouveau mode de comportement dans la vie quotidienne ayant pour objectif primordial la garantie de la sécurité sanitaire pour soi et pour les autres.
// A suivre //
19:08 LOCAL TIME 16:08 GMT
0026

 

Revue de la presse saoudienne du 29 mai 2020 Suite 1 et fin
Les deux mêmes médias ajoutent que la levée partielle et progressive du couvre-feu et le retour à un rythme de vie normal, mais toujours progressif, ne peuvent réussir et devenir solides que grâce à une responsabilité collective quant au respect strict des dispositions préventives comme cela a été le cas lors de la dernière phase afin de pouvoir passer à de nouvelles étapes dans la reprise des activités économiques et commerciales, nécessaires pour la réinstauration de la dynamique nationale habituelle.
Le journal /El Iqtissadiya/, enfin, relève que la pandémie sanitaire mondiale sans précédent a engendré une stagnation, voire une récession économique à l'échelle internationale, qualifiée par le ministre britannique des Finances comme étant la plus grave depuis plus de 300 ans. Et sans s'attarder sur les détails et les qualificatifs de cette crise, il est indéniable de reconnaître que les activités économiques et financières se sont carrément arrêtées, totalement ou partiellement selon les pays et les régions.
Et d'enchaîner que des situations délicates ont vu le jour avec une hausse des taux d'endettement, l'émergence de cas de faillites et, bien entendu, l'augmentation du chômage et de la pauvreté atteignant, parfois, des niveaux historiques. Sans oublier, également, les retombées néfastes, voire parfois désastreuses, concernant les investissements et les projets de développement, d'où la nécessite la mise en place de nouvelles stratégies pour booster de nouveau les opportunités d'investissements et de croissance.
--SPA
19:08 LOCAL TIME 16:08 GMT
0027