Lutte contre Ebola en RDC: des enterrements aseptisés sous haute protection

Lundi 1440/9/15 - 2019/05/20
  • Share on Google+

Butembo (RD Congo), 19 mai 2019 (AFP) - "Ca nous étonne qu'elle soit enterrée ainsi": Denise Kahambu vit mal l'enterrement "digne et sécurisé" de sa cousine Marie-Rose, 50 ans, décédée de l'épidémie d'Ebola qui échappe à tout contrôle dans l'est de la République démocratique du Congo avec 1.200 victimes.
Deux cent décés ont été enregistrés ces deux semaines passées, 21 le seul dernier vendredi.
"On dit qu'elle est morte d'Ebola", ajoute Denise sans cacher sa méfiance pendant l'enterrement organisé par la Croix-Rouge à Butembo, principal foyer de l'épidémie dans le Nord-Kivu.
Les enterrements "dignes et sécurisés" ont pour but d'éviter tout contact des vivants avec les fluides du défunt, à très haute charge virale.
Ces enterrements aseptisés, avec les proches tenus à l'écart, suscitent des réactions violentes qui inquiètent les autorités sanitaires déjà confrontées aux attaques des centres de traitement d'Ebola (CTE). AFP
00:45 LOCAL TIME 21:45 GMT
0026