Le Royaume appelle le Conseil de sécurité à prendre des mesures énergiques pour éliminer la menace du pétrolier délabré "Safer"

Jeudi 1441/11/25 - 2020/07/16
  • Share on Google+

New York, 16 juillet 2020 (SPA) - Le Royaume d'Arabie saoudite a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à rester vigilant et à prendre des mesures fortes et décisives pour faire face et éliminer la menace que représente le pétrolier "Safer".
C’est ce qui ressort du discours du Royaume d'Arabie saoudite au Conseil de sécurité des Nations Unies lors de sa réunion virtuelle mercredi sur la situation au Yémen, prononcé par Son Excellence le représentant permanent du Royaume auprès des Nations Unies, l'ambassadeur Abdullah Yahya Al-Muallami.
Son Excellence a souligné que le pétrolier flottant (OFS Safer) susmentionné et les graves risques qui y sont associés menacent de causer de graves dommages au sud de la mer Rouge et au monde entier car il est situé près de Bab al-Mandab, qui est un passage vital pour la navigation maritime internationale entre l'Asie et l'Europe, appelant à ne pas laisser cette situation dangereuse en suspense, de sorte que le Conseil porte La sécurité est la responsabilité principale d'assurer la sûreté et la sécurité de la région.
Son Excellence l'Ambassadeur Al-Moalimi a précisé que les dangers résultant de la situation actuelle comprennent, mais sans s'y limiter (la possibilité d'un déversement de pétrole dépassant un million de litres, ce qui représente quatre fois la taille de la fameuse catastrophe d'Exxon Valdez qui s'est produite en Alaska en 1989).
// A suivre //
09:03 LOCAL TIME 06:03 GMT
0008

 

Le Royaume appelle le Conseil de sécurité à prendre des mesures énergiques pour éliminer la menace du pétrolier délabré "Safer" Suite 1
Il a déclaré que les dangers résultant de la situation actuelle comprennent la possibilité de fermer le port de Hodeidah pendant plusieurs mois, ce qui pourrait entraîner une grave pénurie de carburant et d'autres besoins essentiels qui sont fournis au peuple yéménite, et exposer l'industrie de la pêche de la région à de graves dommages qui peuvent prendre des années à se rétablir.
Son Excellence a ajouté que les dangers pèsent sur la vie marine et environnementale ; et que les plages de mon pays sont négativement et sérieusement affectées, et les gaz toxiques et les nuages noirs émis par la fuite peuvent endommager les terres agricoles et les fermes le long de vastes zones du Yémen et du Royaume d'Arabie saoudite, ce qui peut entraîner des dommages pour les récoltes de fruits, des céréales et des légumes entraînent des déplacements internes importants des populations des zones touchées.
L'Ambassadeur Al-Muallami a souligné que le Conseil de sécurité avait précédemment souligné dans sa résolution 2511 (2020) et son communiqué de presse publié le 29 juin 2020 la nécessité de faire face au danger associé à cette situation et a mis en garde contre les conséquences désastreuses qui pourraient en découler si cette question n'était pas résolue.
// A suivre //
09:03 LOCAL TIME 06:03 GMT
0009

 

Le Royaume appelle le Conseil de sécurité à prendre des mesures énergiques pour éliminer la menace du pétrolier délabré "Safer" Suite 2 et fin
Son Excellence a déclaré: Nous avons pris note de l'annonce récente faite par un porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies que les rebelles houthi ont accepté d'autoriser l'accès au pétrolier et de l'inspecter, mais nous remettons toujours en question les plans et les intentions des Houthi, exprimant la condamnation par le Royaume d'Arabie saoudite des actions irresponsables de la milice houthi ayant provoqué la situation du pétrolier (FSO Safer) en premier lieu, confirmant que ces milices continuent d'exploiter la catastrophe potentielle du pétrolier pour faire chanter le monde afin de réaliser leur programme politique sans aucune considération pour le bien-être et la sécurité du peuple yéménite et de la région dans son ensemble.
Son Excellence a ajouté: Le Royaume d'Arabie saoudite est prêt à prendre toutes les mesures nécessaires que le Conseil jugera appropriées pour faire face à la situation, et nous voudrions attirer l'attention du Conseil sur le bilan des Houthi de non-respect des résolutions onusiennes.
À la fin de son discours, l'Ambassadeur Al-Muallami a ajouté: Le Conseil de sécurité ne doit pas permettre que ce comportement imprudent et irresponsable se poursuive et devra trouver une solution politique au conflit au Yémen sur la base de la résolution 2216 du Conseil de sécurité, de l'initiative du Conseil de coopération du Golfe et des résultats de la Conférence de dialogue national, qui sont les éléments reconnus par la communauté internationale comme fondement de la légitimité internationale.
(SPA)
// Fin //
09:03 LOCAL TIME 06:03 GMT
0010