Le projet saoudien pour l’exploitation des offrandes du Hajj et de l’Aïd égorge 50.000 bêtes au Hajj de cette année

Mercredi 1441/12/15 - 2020/08/05
  • Share on Google+

Jeddah, 05 août 2020 (SPA) - Le projet du Royaume d’Arabie Saoudite pour l’exploitation des offrandes du Hajj et de l’Aïd a égorgé au cours de la saison du Hajj de cette année 50.110 têtes de bétail, tout en tenant compte des mesures de précaution et des exigences sanitaires strictes dues à la pandémie du coronavirus.
Le Président du Groupe de la Banque islamique de développement et directeur du projet encadré par la Banque islamique de développement (BID) a déclaré que pendant le jour de l'Aïd, et les jours de Tachriq, une grande quantité de viande a été distribuée aux pauvres de la zone du Haram à la Mecque par l'intermédiaire des associations caritatives de sainte ville, selon un programme de distribution dans lequel les mesures de précaution ont été suivies.
Son Excellence le président de la BID a ajouté que la quantité des sacrifices cette année a été très réduite à cause de la pandémie et du nombre très limité des pèlerins mais que le nombre de bovins abattus au pèlerinage de l'année dernière 1440 H a atteint plus d'un million de têtes distribuées aux pauvres du sanctuaire et aux musulmans nécessiteux partout dans le monde islamique.
Il a révélé par ailleurs que le Royaume est en train de développer le projet et d'introduire de nouvelles technologies pour répondre à la demande croissante pour les services du projet et ce en recevant les différents types d’offrandes prescrits par la Charia tout au long de l'année tels les (Nadher, Aquiqa, Fidiya), via la plateforme électronique du projet www.adahi.org.
--SPA
18:00 LOCAL TIME 15:00 GMT
0013