Coronavirus: le point sur la pandémie

Mercredi 1442/4/17 - 2020/12/02
  • Share on Google+

Paris, 2 déc 2020 (SPA) - Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.
- Vaccin autorisé au Royaume-Uni -
Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser le vaccin contre le Covid-19 de l'allemand BioNTech et du géant américain Pfizer, qui sera disponible dans le pays dès "la semaine prochaine", a annoncé le gouvernement britannique mercredi.
Parmi les personnes prioritaires pour recevoir le vaccin figurent les résidents des maisons de retraite, le personnel soignant, les personnes âgées et les personnes les plus vulnérables. Les résultats des tests à grande échelle de ce vaccin ont montré une efficacité à 95%.
- Plus de 1,48 million de morts -
La pandémie a fait au moins 1,48 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 11H00 GMT.
Plus de 63,8 millions de cas de contaminations ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.
Les Etats-Unis comptent le plus de morts (270.691), devant le Brésil (173.817), l'Inde (138.122), le Mexique (106.765) et le Royaume-Uni (59.051).
- Le vaccin sera gratuit pour tous au Japon -
Le Japon fournira gratuitement des vaccins contre le coronavirus aux 126 millions d'habitants du pays, en vertu d'un projet de loi adopté mercredi, au moment où l'archipel fait face à une recrudescence des infections.
Le Japon a déjà précommandé des vaccins pour 60 millions de personnes auprès de l'entreprise pharmaceutique Pfizer et pour 25 millions de personnes supplémentaires auprès de la société de biotechnologie Moderna. Il a également confirmé qu'il recevrait 120 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca.
- Recherches sur un spray nasal -
Des chercheurs américains de l'université de Pennsylvanie tentent, en partenariat avec la société de biotechnologie Regeneron, de développer un spray nasal qui protègerait du Covid-19.
L'idée est de s'appuyer sur le principe de la thérapie génique en introduisant via le nez et la gorge du matériel génétique dans des cellules, amenées en réponse à produire de puissants anticorps.
--SPA
16:59 LOCAL TIME 13:59 GMT
0027