Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques des Houthis contre l'Arabie saoudite et l'augmentation du nombre d'incidents au large des côtes du Yémen

Jeudi 1443/3/15 - 2021/10/21
  • Share on Google+

New York, 21 octobre 2021, SPA -- Les membres du Conseil de sécurité ont condamné les attaques transfrontalières des Houthis contre l'Arabie saoudite et signalé l'attaque du 8 octobre contre l'aéroport du roi Abdallah et les attaques de drones contre l'aéroport civil d'Abha. Ils ont condamné le nombre croissant d'incidents au large des côtes du Yémen, notamment les attaques contre des navires civils et commerciaux, qui constituent un risque important pour la sécurité maritime des navires dans le golfe d'Aden et la mer Rouge.
Dans le communiqué de presse du Conseil de sécurité sur le Yémen, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur soutien indéfectible à l'envoyé spécial de l'ONU Hans Grundberg. Ils ont réitéré leur attente que les parties se rencontrent avec lui et entre elles sous les auspices de l'ONU, de bonne foi et sans conditions préalables.
Ils ont souligné la nécessité d'une désescalade par tous, y compris la fin immédiate de l'escalade des Houthis à Marib. Ils ont condamné le recrutement d'enfants, ainsi que la violence sexuelle, dans les conflits. Les membres du Conseil de sécurité ont exigé un cessez-le-feu immédiat à l'échelle nationale, conformément à la résolution 2565 (2021), et ont appelé à la résolution des différends par le biais d'un dialogue inclusif et le rejet de la violence pour atteindre des objectifs politiques. À cet égard, ils ont rappelé qu'ils s'étaient félicités de l'annonce de l'Arabie saoudite le 22 mars, soutenue par le gouvernement yéménite.
Ils ont rappelé leur ferme attachement à l'unité, à la souveraineté, à l'indépendance et à l'intégrité territoriale du Yémen. Ils se sont dits préoccupés par le fait que l'absence de progrès dans le processus de paix pourrait être exploitée par des terroristes au Yémen. Ils ont appelé tous les États membres et autres acteurs à se conformer pleinement à leurs obligations au titre de l'embargo sur les armes ciblées.
Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé la nécessité pour toutes les parties de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, y compris celles liées à l'accès humanitaire et à la protection des civils, y compris les travailleurs humanitaires et de santé et leurs installations.
Ils ont condamné dans les termes les plus énergiques les violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme, ainsi que les atteintes aux droits de l'homme. Ils ont souligné la nécessité de garantir la responsabilité des violations et abus des droits de l'homme et des violations du droit international humanitaire au Yémen. Ils ont également souligné la nécessité d'éviter toute action susceptible de causer des souffrances à la population civile.
Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur engagement en faveur d'une solution politique consensuelle dirigée par les Yéménites. Ils se sont déclarés gravement préoccupés par la situation humanitaire désastreuse, notamment la famine prolongée et le risque croissant de famine à grande échelle, aggravée par la situation économique désastreuse.
SPA
13:22 LOCAL TIME 10:22 GMT
0015