20 ans de coopération entre l’Arabie Saoudite et la France pour l’archéologie : deux jours de célébrations et commémorations dans le Royaume pour revenir sur les enrichissantes découvertes franco-saoudiennes

Jeudi 1444/5/7 - 2022/12/01
  • Share on Google+

Deux journées de festivités se dérouleront à Riyad et à AlUla - Au programme des séminaires, des expositions et des visites de sites archéologiques.
L'Arabie saoudite et la France ont débuté leur collaboration archéologique en 2002, par des fouilles à Hegra, à AlUla.
Riyad, 01 déc. 2022 (SPA) - Le ministère de la Culture saoudien, représenté par la Saudi Heritage Commission (Commission saoudienne du Patrimoine), l’Ambassade de France en Arabie saoudite, la Commission Royale pour AlUla (RCU) et l’Agence française pour le développement d’AlUla (AFALULA) s’apprêtent à commémorer 20 ans de collaboration significative entre le Royaume et la France dans le domaine de l’archéologie grâce à deux jours de colloque qui se tiendront en Arabie saoudite cette semaine. Ces célébrations ont pour objectif de rappeler la coopération fructueuse entre nos deux nations pour mener à bien des campagnes de prospection et de fouilles archéologiques dans le Royaume.
Le colloque ouvrira ses portes à Riyad, où des archéologues saoudiens et français présenteront une sélection de découvertes majeures issues de leurs missions conjointes, et en démonteront leur rôle dans la reconstitution du patrimoine culturel de l’Arabie Saoudite. Les participants pourront admirer une exposition d’une grande rigueur scientifique qui retracera en détail l’histoire de la collaboration culturelle entre nos deux nations à partir des fouilles de Hégra à AlUla, le premier site de l’Arabie saoudite à être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, en s’appuyant sur des objets et des images archéologiques présentés par ordre chronologique.
La deuxième journée sera dédiée à la visite d’AlUla, et notamment du site archéologique tel que Dadan, capitale des anciens royaumes de Dadan et Lihyan. Une statue d’un roi de Lihyian provenant de Dadan fait actuellement l’objet d’un prêt au musée du Louvre à Paris pour y être exposée au département des Antiquités orientales pendant une durée de cinq ans.
En annonçant les célébrations, le ministre de la Culture, Son Altesse le Prince Badr bin Abdullah bin Farhan Al Saud, a déclaré : «?Notre collaboration avec la France dans le domaine archéologique s’inscrit dans le prolongement des relations culturelles anciennes qu’entretiennent nos deux nations, et repose sur notre volonté commune de préserver le patrimoine historique et le partage de connaissances. Au cours des vingt dernières années, les projets archéologiques menés en Arabie saoudite ont aidé à mettre en lumière les civilisations et l’histoire multiséculaire du Royaume tout en offrant à la fois aux équipes archéologiques françaises l'opportunité d'élargir leur champ d'expertise grâce à une expérience sur le terrain dans un cadre véritablement unique.
Cet évènement marquant est pour nous l’occasion de dresser le bilan de nos réussites et réalisations au sein de nos divers projets de terrain, missions de recherche et initiatives, mais aussi de nous pencher sur les prochaines opportunités qui nous sont offertes pour resserrer encore nos relations bilatérales dans la culture, de favoriser les échanges dans ce domaine et d’enrichir notre coopération.?» a-t-il poursuivi.
Son Excellence M. Ludovic Pouille, Ambassadeur de France au Royaume d’Arabie saoudite, a ajouté : «?Je suis très honoré de célébrer cette année le vingtième anniversaire de la coopération archéologique entre la France et l’Arabie saoudite. Notre collaboration a officiellement débuté en 2002 avec la première mission franco-saoudienne menée par l'archéologue française, Dr. Laïla Nehmé, à Hegra, AlUla. Toutefois, l'histoire de cette coopération remonte au début du XXe siècle, grâce aux voyages effectués par des archéologues français dans le Royaume.
Il y a eu jusqu'à présent 16 missions archéologiques franco-saoudiennes destinées à explorer différentes périodes historiques en Arabie saoudite - du néolithique sur le site de Khaybar et Al Bad' à l'archéologie contemporaine dans la vieille ville d'AlUla. De nombreux partenariats stratégiques, comme l'accord intergouvernemental pour le développement d'AlUla signé en 2018, ont positionné la France comme l'un des premiers partenaires du Royaume dans ce domaine. Je me réjouis de renforcer encore cette coopération d’exception entre nos deux pays dans les domaines de l'archéologie et du patrimoine. »
L’histoire de la coopération archéologique entre l’Arabie saoudite et la France sera décrite dans un catalogue spécial publié en arabe, français et anglais afin de toucher un public international.
Le programme de fouilles franco-saoudien actuel porte, entre autres, sur les sites néolithiques de Kilwa et Khaybar près d’AlUla ainsi que sur des sites nabatéens à Al Bidda et Al Faw, un site préislamique à la limite du Quart Vide, et sur le site d’Al-Yamamah qui date de l’Age de fer. Les missions en cours mènent une campagne de prospection dans les îles Farasan, en mer Rouge, où des objets romains des deuxième et troisième siècles après J.-C. d’une grande rareté ont été récemment découverts, et dans la province de Najran, où des inscriptions arabes anciennes ont été mises au jour. A l’avenir, cette collaboration amènera les équipes d’archéologues à lancer des fouilles terrestres à Wadi Al-Sarhan dans la région d’Al-Jawf et des fouilles sous-marines dans la mer Rouge et le Golfe Arabique. Des programmes de formation à la restauration d’objets à court et à long terme seront aussi organisés.
Ces collaborations archéologiques s’inscrivent dans les efforts conjoints de l’Arabie saoudite et de la France pour développer les échanges culturels et la compréhension entre les peuples grâce à la coopération et au partage des connaissances dans divers aspects de la culture. Le succès des diverses missions archéologiques franco-saoudiennes menées ces vingt dernières années, des fouilles à l’analyse et la publication des découvertes, a apporté des fruits précieux à nos deux nations. Cette coopération transdisciplinaire a renforcé le dialogue entre universitaires des deux pays, facilité la formation de jeunes professionnels dans une zone géographique d’intérêt majeur et contribué à l’enrichissement des connaissances et au perfectionnement des méthodes de recherche.
spa
21:02 LOCAL TIME 18:02 GMT
0027